Pérou

Machu Picchu, le seul et l’unique

Math1 comment40 views
machu picchu

Le Machu Picchu, c’est l’in-con-tour-na-ble du Pérou. Impensable d’aller dans ce pays sans s’y rendre. Ce site sacré pour les Incas et oeuvre maîtresse de leur architecture a d’ailleurs été désigné en 2007 comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde, et fait également partie du patrimoine mondial de l’Unesco !

Etant dotée naturellement d’un certain esprit de contradiction :), je n’étais pas emballée à l’idée d’y aller. D’une manière générale, je ne cours pas après les lieux hyper touristiques où la visite se fait au milieu d’une foule encasquettée et cremesolairée munie de multiples perches à selfie… Et pourtant, le Machu Picchu a réussi à me faire oublier les hordes : récit !

Aguas Calientes : passage obligé vers le Machu Picchu

machu picchu

Comme vous vous souvenez sans doute, nous avons fait le trek du Salkantay pour venir au Machu Picchu depuis la ville de Cusco (sinon, l’article est ici). Ce trek se termine à Hydroelectrica, d’où part le train pour Aguas Calientes, la ville au pied du Machu Picchu. Il est aussi possible de marcher 3-4 heures le long des rails pour rallier la ville.

machu picchu

Ce train a un petit côté vintage qui me plaît bien !

Arrivés en train, nous prenons possession de nos chambres d’hôtel. La ville est complètement encaissée, entourée de montagnes vertes qui la surplombent, c’est très beau. On y trouve : des restaurants, des hôtels, des boutiques de souvenirs, des touristes, et des péruviens qui vivent du tourisme. Bref, tourisme, tourismos, tourismus à fond et rien d’authentique.

Il semblerait qu’il y ait malgré tout quelques activités à faire dans le coin, notamment les sources chaudes (d’où le nom de la ville). Vous trouverez des infos sur le blog Voyage Pérou.

machu picchu

Aguas Calientes

De notre côté, après une super douche post-trek nous jouons aux cartes, puis coucher tôt car pour voir le lever de soleil sur le Machu Picchu il faut se lever tôt, trèèèèèès tôt.

Lever de soleil et visite du Machu Picchu

Nous avons rdv avec notre guide à 4 heures du matin au terminal de bus. Oui oui, 4 heures du matin. D’ailleurs, lui fait la queue pour nous depuis 3 heures du matin, et nous ne sommes par pour autant les premiers ! Quel monde de fou, d’autant que les bus partent à 5h30. Nous sommes finalement bien placés, au 1er rang du 2e bus. Après les 30 minutes de trajet, il faut courir en sortant du bus pour se placer aux guichets d’entrée. Dès qu’ils ouvrent, marcher d’un bon pas pendant une dizaine de minutes pour se placer au niveau de LA vue :

machu picchu

Dit comme ça, ça paraît fou et un peu bête… Et pourtant, je pense que cela vaut vraiment le coup, car on découvre le site vide de foule (en pleine journée, des hordes de touristes en fluo déambulent dans les allées) et la lumière du matin est magnifique en montant petit à petit sur le mont Huayna Picchu. En résumé donc :

  1. arriver vers 3 heures du matin au terminal de bus
  2. mieux vaut être au 1er rang du 2e bus qu’au fond du 1er
  3. courir en sortant du bus vers les guichets
  4. à l’ouverture des guichets, marcher rapidement jusqu’au point de vue (attention tout de même à l’effort en altitude !)

blog voyage pérou

La suite de la journée consiste à visiter le site en écoutant les explications du guide. Il y a trop de monde à mon goût, ça se bouscule dans toutes les langues sur un circuit pré-défini. Elle est cependant intéressante ! On y apprend que la ville a sans doute été construite sous le règne de l’empereur Pachacútec, vers 1440. Entre 300 et 1 000 habitants y ont vécus, principalement des élites religieuses ou politiques.

machu picchu

Il reste cependant énormément de questions en suspens autour du Machu Picchu. La ville a été délaissée par les Incas sans que l’on sache exactement pourquoi, et oubliée durant des siècles. Son existence a été redévoilée en 1913 dans le National Geographic par Hiram Bingham, un explorateur et professeur américain.

Il faut imaginer que les aventuriers et les habitants des alentours ne se rendaient pas compte de l’ampleur des constructions, car la jungle les avait recouverte ! Une partie du site se trouve d’ailleurs encore sous les arbres.

machu picchu

Le mystère qui entoure le Machu Picchu est donc grand, d’autant qu’une autre découverte incroyable a été faite. Lors du solstice d’hiver, les rayons du soleil passent exactement au centre de la fenêtre principale du temple du Soleil, pour éclairer la pierre cérémoniale !

Machu Picchu

Les superbes terrasses qui servaient aux cultures

Machu Picchu : anecdotes vécues

Marry me, mi amor

machu picchu

Faire sa demande en mariage avec vue sur le Machu Picchu au soleil levant, quoi de plus romantique ? C’est ce qui s’est produit à quelques mètres de nous sous les applaudissements, tandis que notre guide criait « say no » (un vrai petit rigolo). Détail anti-glamour : la demande était filmée par monsieur muni de sa perche à selfie. Après l’émotion et le bisou, nos 2 tourtereaux se sont empressés de visionner la vidéo…

Lama fight

Sur le site du Machu Picchu, il y a quelques lamas en liberté, sans doute pour servir de tondeuse à gazon naturelle (et puis c’est plus typique) ! C’est déjà rigolo en soit, mais quand on assiste à un combat, c’est encore plus drôle ! Attention, on peut également se faire poursuivre de façon insistante si on passe à côté d’eux en mangeant une banane, expérience vécue par ma pote Zoé.

machu picchu

End of the Machu Picchu day

La visite du site se termine pour nous vers 9 heures, heure à laquelle je mange mon sandwich ! Hé oui, je suis debout depuis 3h45 du matin. Nous redescendons à pied dans des nuages de moustiques, pour éviter de payer le bus. Nous passons le reste de la journée tranquillement à Aguas Calientes, avant de rentrer en train un peu abrutis à Cusco.

machu picchu

Le trek enchaîné par la visite du Machu Picchu nous a fatigués, mais quelles émotions et quels paysages ! Il nous reste seulement quelques jours au Pérou, mais nous aurons encore une magnifique surprise en nous rendant à la montagne arc-en-ciel, un merveilleux paysage. Dans le prochain article !

Et si c’était à refaire ?

Et bien si c’était ma 2e visite au Pérou, je serais restée me reposer 1 jour à Aguas Calientes après le trek, afin de monter dans la nuit au Machu Picchu ! Hé oui, il n’est pas obligatoire de prendre le bus, mais si vous voulez arriver pour le lever du soleil il faut partir je pense vers 2 heures du matin. Une expérience sans doute hors du commun ! J’aurais également réservé un billet pour faire l’ascension du Huayna Picchu (la montagne visible sur les photos), qui doit se prendre plusieurs mois à l’avance…

Pour préparer votre visite au Machu Picchu (achat des billets, horaires d’ouverture), retrouvez tous les détails ici !

1 Comment

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.