Pérou

Cusco, capitale des Incas

Math127 views
cusco

Nous sommes de retour à Cusco après le trek du Salkantay et la visite du Machu Picchu, bien fatigués. Il nous reste 4 jours avant de rentrer en France, et je rêve de voir la montagne Vinicunca, surnommée « montagne arc-en-ciel » ou « montagne aux 7 couleurs ».  Toutes les agences de Cusco proposent d’y faire une randonnée à la journée, nous réservons pour un départ 2 jours plus tard : récit ! 

Cusco : une ville pleine d’histoire

cusco

Cusco fut la capitale de l’empire Inca. La ville aurait été fondée vers le 11ème siècle par Manco Capac et Mama Ocllo après leur « naissance » dans le lac Titicaca. Avant l’arrivée des conquistadors, la ville était partagée en quatre quartiers, occupés par les Incas et des ressortissants des tribus de leur empire. 

cusco

Située à 3400 mètres d’altitude, le centre est encaissé entre des collines sur lesquelles s’élèvent des habitations. Où que l’on se trouve le regard s’élève vers le haut. Il faut être prêt à grimper et descendre lorsque l’on se balade en ville !

cusco
Devant moi une descente vers le centre, au fond une nouvelle montée !

Cusco est une ville très touristique, départ de nombreux treks dans la Vallée Sacrée et vers le Machu Picchu. Il est agréable de s’y promener (voire s’y perdre) et de fréquenter les boutiques et très bons restaurants de la ville. Lors de nos balades, nous avons eu la chance d’admirer les murs incas originels dans certaines rues. Ces murs sont composés de pierres parfaitement encastrées, sans qu’aucun béton ou ciment ne viennent consolider l’édifice !

cusco

Ce sont les Espagnols qui ont érigés la célèbre capitale de Cusco au 16ème siècle, après avoir saccagé la ville en 1534. Celle-ci fut le théâtre de nombreuses révoltes ! 

cusco

En 1572, Túpac Amaru, qui avait mené une campagne de rébellion contre les Espagnols, fut exécuté avec sa femme, ses enfants et ses principaux partisans.

En 1780, Túpac Amaru II réclame la liberté pour toute l’Amérique dans un mouvement révolutionnaire, ce qui lui valu d’être écartelé et décapité au même endroit.

On ne plaisante pas au Pérou !

cusco

Cusco, une ville qui a du chien !

Des centaines de chiens se baladent en toute liberté à Cusco. D’après notre guide, les habitants de la ville qui ont des chiens ne les laissent pas entrer dans les maisons. Ceux-ci se baladent donc en toute liberté, fouillent les poubelles et… Aboient toute la nuit d’une colline de la ville à l’autre (un enfer !). Pas de panique, ils ne sont pas méchants. Portraits ! 

cusco
cusco
cusco
cusco

Trek de la montagne arc-en-ciel

Nous avons réservé notre trek dans l’une des 1000 agences de la ville, au hasard. La journée coûte une vingtaine d’euros par personne, avec un départ en minibus à 3 heures du matin (comme d’hab au Pérou…). 

montagne arc-en-ciel

Après environ 3 heures de trajet, nous nous arrêtons pour le petit-déjeuner et le briefing. Nous sommes une cinquantaine de personnes, avec un speech en anglais et en espagnol. Ça sent l’usine à touristes ! 

cusco

Arrivés au départ de la randonnée, nous comprenons vite que nous allons nous débrouiller car il y a des centaines de groupes de touristes et des dizaines de guides différents, qui montent tous à la queue-leu-leu en formant une immense chenille humaine…

montagne arc-en-ciel

C’est le souffre qui donne cette couleur jaune, l’oxyde de fer la couleur rouge, le sulfate de cuivre le vert !

Qu’à cela ne tienne, nous suivons la foule qui s’étire au fur et à mesure des difficultés. Le trek est très physique en raison de l’altitude (point culminant : 5200 mètres), la montée dure environ 3 heures et part de 4000 mètres d’altitude. 

montagne arc-en-ciel

Des locaux proposent de monter à cheval. Tous habillés en tenue traditionnelle et chaussés de sandales nu-pieds, ils montent 3 fois plus rapidement que nous puis redescendent en courant dans la boue pour aller rapidement chercher un autre touriste. Ils tiennent une sacrée forme !

montagne arc-en-ciel
Chaud devant !

Arrivés au sommet essoufflés, nous sommes accueillis par des flocons de neige qui tourbillonnent et les merveilleuses couleurs de la montagne arc-en-ciel. Une femme sert des infusions brûlantes de feuilles de coca tandis que son bébé dort bien emmitouflé. Sa fille me défie du regard alors que je lui tire le portrait !

cusco
Echange intense entre 2 moments de vie bien différents : moi à l’autre bout du monde, elle dans son quotidien

Trek de la montagne arc-en-ciel : mes conseils

Cette randonnée est très physique en raison de l’altitude. Le départ est déjà à 4000 mètres d’altitude ! Il faut donc se lancer dedans après être acclimaté, c’est-à-dire après avoir passé au minimum 3 jours à Cusco (3500 mètres d’altitude). 

cusco
La vue la plus connue de la montagne arc-en-ciel… Sous la neige pour moi !

Il peut faire froid (nous étions fin octobre et avons eu une tempête de neige), je conseille donc de prévoir gants et bonnet pour le sommet. Prenez des bâtons de marche, c’est une vraie aide dans la montée. 

Pensez aussi à emporter des barres de céréales ou tout autre nourriture énergétique en cas de coup de fatigue. Prévoyez de la monnaie pour prendre une boisson chaude au sommet, vous participerez en plus à l’économie locale !

Des centaines de personnes font cette rando mais je la conseille malgré tout, les paysages sont juste à couper le souffle et on peut trouver des endroits plus solitaires !

montagne arc-en-ciel

Séjourner et se restaurer à Cusco

Où dormir

Nous avons séjourné au Sacray Hostel et en avons été très satisfaits en raison de son emplacement (proche de la Plazas de Armas où se trouve la Cathédrale), et grâce à son petit salon et ses canapés moelleux ! Les chambres étaient confortables, et les sanitaires communs très propres avec de l’eau chaude, ce qui n’est pas toujours le cas apparemment !

cusco
Vue de notre auberge au soleil couchant, la Plaza de Armas est illuminée

Où manger

Chez Papillon : un restaurant franco-péruvien recommandé par de nombreux guides. Très copieux et plutôt bon marché, situé sur la Plaza de Armas. Pas le meilleur restaurant du monde mais très bon tout de même, le patron parle français et est très sympa ! 

Granja Heidi : ce petit restaurant au décor boisé est tenu par un couple d’allemands installé au Pérou. Une cuisine surprenante et une très belle découverte dans le quartier des artistes San Blas. Attention, il vaut mieux réserver !

Kintaro : après 3 semaines au Pérou, j’étais en manque de jap’ (oui, bon.). Nous décidons donc de nous rendre dans le seul restaurant japonais de Cusco malgré ses prix… très chers ! Les soupes Udon sont délicieuses, le cadre hyper cosy et chaleureux, mais effectivement ça tape au porte-monnaie !

Des questions pour organiser votre séjour au Pérou ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire !

Cet article vous a plu ?  Aidez-moi en le partageant sur les réseaux sociaux ! 

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.