Déjà sept jours que nous sommes au Kirghizistan ! Si Bishkek ne nous a pas tant séduits, nous avons adoré les étapes à Karakol et Jyrgalan. Nous continuons notre voyage en nous rendant à Jeti-Ögüz, un village célèbre pour ses montagnes ocres surnommées les sept taureaux.

Comment se rendre à Jeti-Ögüz?

Depuis Jyrgalan, nous empruntons la maroushka qui retourne à Karakol, qui part à 7h30 du matin. L’arrêt se trouve au bout du village et c’est le même qu’à l’aller. Il est facile à trouver car le village n’est vraiment pas grand ! Nous manquons de la rater, et contrairement à ce que je pensais il n’y a presque plus de places libres. Arriver un peu en avance est donc plus sécure, car il n’y a que deux maroushkas par jour pour quitter Jyrgalan !

De retour à Karakol, nous trouvons un taxi qui accepte de nous emmener pour 500 soms (6,5€) à Jeti-Ögüz Kurort (~45 minutes de trajet)Attention, la précision est importante, car il y a le village de Jeti-Ögüz, et Kurort, la station thermale : c’est là que se trouve le paysage des sept taureaux que nous voulons voir ! Sur la route, nous croisons des gens en train de célébrer le 8 mai par des processions. Nous apprenons qu’il y aura également des cérémonies le lendemain, car les russes fêtent aussi le 9 mai, sur demande de Staline, à l’époque…

Jeti Oguz
Jeti Oguz

En arrivant à Jeti-Ögüz, nous voyons une guest-house à l’entrée du village, mais le guide Lonely Planet recommande de dormir au Sanatorium (le centre thermal). En voyageurs bien élevés, nous suivons donc les conseils du guide. Quelle erreur !!!!! Le bâtiment est extrêmement vétuste (papier peint qui se décolle, murs fissurés, on croirait qu’il va s’effondrer…), immense, vide, et glacial, avec une ambiance hyper glauque (les employés sont en blouse blanche… Pour ceux qui ont vu Shinning : on s’y croirait !). Personne ne parle anglais, nous subissons un espèce de sketch pour prendre une chambre (il faut se rendre dans différents bureaux, signer des papiers), qui s’avère être extrêmement chère (1500 soms – 20€) alors qu’il n’y a même pas de papier toilette fourni… En y repensant, je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas quitté cet endroit pour aller dans la guest-house…

Jeti Oguz

Bref, pour nous remettre de ces déboires, nous allons nous réfugier au soleil sur la place du village. Nous commandons une bouteille de Coca qui a le goût délicieux de la civilisation, ainsi que des mantays (gros raviolis fourrés à la viande), et des pliminis (petits raviolis à la viande dans une soupe). Cela va tout de suite mieux ! 

Promenade aux Sept Taureaux

Après ce déjeuner revigorant, nous partons en direction des Sept Taureaux, dans l’idée de faire une randonnée. Le soucis, c’est qu’il n’y a pas vraiment d’itinéraire balisé… Nous avons cru comprendre qu’il était possible de faire le tour du massif, qui il faut le dire est super impressionnant ! Nous suivons des sentiers tracés, mais nous comprenons bien vite qu’il s’agit de sentiers tracés par les animaux, et que ceux-ci sont plus adroits que nous 😅 

Jeti Oguz

TNous nous mettons en tête de grimper entre deux taureaux (chaque bloc rouge représente un taureau) mais c’est hyper galère : arrivés au sommet, impossible de redescendre de l’autre côté… Après cet échec cuisant, nous rentrons au village un peu dépités, mais nous nous remotivons bien vite pour suivre un sentier qui mène à un view point (visible sur l’application maps.me). Là, notre moral remonte. Nous avons une jolie vue sur le village et les Sept Taureaux (combien en voyez-vous sur la photo ? Moi, j’en vois plus que sept 🤔).

voyage kirghizistan

Une fois au sommet, nous voyons en contrebas une yourte blanche qui fume, et un sentier pour y descendre. Nous partons à l’aventure ! Après la yourte, un sentier de terre rouge part vers l’est, surmonté de parois très friables. Nous cheminons dans cet environnement très étrange, avec l’impression d’être dans un remake de Jurassic Park. Les nombreuses traces de sabot laissent à penser que les troupeaux passent par là. Nous marchons quelques kilomètres puis rebroussons chemin ! 

voyage kirghizistan
voyage kirghizistan
voyage kirghizistan
blog voyage kirghizistan
blog voyage kirghizistan

De retour dans notre chambre glauque au sanatorium, nous repartons bien vite après une douche boire quelques bières sur la place du village, en lisant et profitant des derniers rayons de soleil. Le petit vieux qui tient la boutique essaye de nous vendre du schnaps ! 

Pour dîner, nous retournons dans le même restaurant qu’au déjeuner, il semble être le seul ouvert… Une dizaine d’hommes un peu éméchés y mangent aussi et ne se gênent pas pour nous dévisager en riant. Nous finissons par échanger quelques mots avec eux à la fin du repas, et le plus vieux d’entre eux me fait même une bise en repartant ! 

En route pour Bokonbaïevo

Pour une raison inconnue, quelqu’un frappe à la porte de notre chambre à 8h30 du matin… Nous nous habillons rapidement et décidons de quitter Jeti-Ögüz avec des sentiments mitigés sur cette visite : autant les paysages étaient superbes, autant nous sommes restés sur notre faim en ce qui concerne la randonnée, et le sanatorium était vraiment trop glauque. Manger 2 fois le même repas n’a pas aidé non plus, pour nous qui sommes gourmands !

Ok, mais comment partir ? Malgré le fait que Jeti-Ögüz soit populaire, le village est bien vide… Je pense que la plupart des touristes viennent sur une journée via une excursion organisée. Alors que nous nous demandons comment nous allons faire, une des jeunes filles qui travaille au restaurant nous propose de nous ramener au village, et écrivant le prix de la course au bâton dans le sable (350 soms. – 4,5€).  Nous acceptons, et encore une fois, erreur !!! 

voyage kirghizistan blog
voyage kirghizistan blog

La voiture est complètement vétuste, ils s’y mettent à trois pour la pousser afin qu’elle démarre… Dans chaque montée, nous ralentissons, et je sens le moteur rendre l’âme, tandis qu’en descente notre chauffeur ne freine pas pour prendre le maximum d’élan… Heureusement, nous arriverons à bon port. Quel pays mes amis, quel pays ! 😅

Pour vous aider à vous retrouver si vous souhaitez visiter Jeti-Ögüz, voici un superbe plan réalisé par mes soins : 

voyage kirghizistan blog

En résumé :

  • Nous vous conseillons de ne pas dormir au sanatorium (c’est cher et vétuste). Nous n’avons pas testé la guest house à l’entrée du village mais elle avait l’air tout à fait correcte.
  • Le restaurant sur la place du village est très bon et vraiment pas cher. A notre connaissance, il n’y en a pas d’autres mais la guest house sert peut-être des repas.
  • Il est également possible de venir à Jeti-Ögüz grâce à une agence de la ville de Karakol, qui organisera le transport, et de passer seulement la journée sur place.

Cet article vous a plu ? Donnez-moi un coup de main en le partageant 😉 !

Retrouvez ici d’autres idées pour organiser votre voyage au Kirghizistan.

On reste en contact ?

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être tenu(e) au courant des nouveaux articles !

Inscription réussie !

Pin It on Pinterest

Share This