Bokonbaïevo ne devait être au départ qu’une courte étape de notre voyage, pour voir une démonstration de chasse traditionnelle avec un aigle. Finalement, il n’y eut ni aigle, ni courte étape, puisque nous sommes restés plusieurs jours sur place ! En effet, suite à notre décision de ne pas nous rendre à Osh, nous avons quelques jours devant nous.

Nous sommes arrivés en taxi à Bokonbaïevo, depuis le village de Jeti-Oguz. Le trajet nous a coûté 2000 soms à deux (26€), pour une durée d’environ 1h45. Notre chauffeur de taxi avait une manière bien à lui de conduire, puisqu’il coupait le contact dès que nous atteignions 100 km/h, laissait la voiture ralentir jusqu’à 40 km/h, puis réaccélérait… Les kirghizes ne se lassent jamais de nous surprendre 😁

Bokonbayevo

Une fois installés dans notre guest house, très propre et moderne, nous sortons déjeuner avant de nous rendre au CBT pour décider comment occuper notre séjour à Bokonbaïevo (les CBT – Community Based Tourism – sont les agences touristiques du Kirghizistan qui favorisent les communautés locales). La ville est en fête pour les célébrations du 9 mai 1945, les enfants sont habillés en soldats et tout le monde a revêtu ses plus beaux atours ! 

Au CBT, nous décidons finalement de ne pas aller voir de démonstration de chasse avec les aigles. Outre le prix, prohibitif par rapport aux autres activités, nous avons peur que ce moment soit peu authentique. Zappons ! Grâce aux conseils de l’équipe, qui parle un peu anglais (bonheur !), nous décidons de partir dès le lendemain pour le « Panorama Trail », 3 jours de marche pour 13000 soms pour 2 (170€), duvets inclus. Cela revient à dépenser 28€ par jour et par personne, hébergement, repas et guide inclus, ainsi qu’un cheval pour porter nos affaires… Le Kirghizistan est une destination très bon marché. 

Bokonbaïevo

Pour occuper notre après-midi, nous décidons de nous rendre au canyon de Skazka, surnommé le « Fairy Tale Canyon ». Le CBT nous met en relation avec un chauffeur pour nous y amener, et qui attendra le temps de notre visite, pour 1500 soms (20€). 

Le canyon de Skazka, un vrai conte de fée

Je n’étais bizarrement pas très emballée par cette visite… « Fairy tale canyon », je crois que c’est un nom un peu trop marketing à mon goût : et pourtant !!! Les paysages de ce canyon sont absolument IN-CRO-YA-BLES, il n’y a rien d’autre à ajouter  😁 . Le canyon de Skazka est à environ 30 minutes de route de Bokonbaïevo. Après s’être garés sur un petit parking, nous sommes libres de nous promener où bon nous semble parmi les incroyables formations de terre rouge, orange, jaune… Nous escaladons, redescendons, nous perdons parfois derrière des monticules de terre. Au fond, le lac Issyk-Kul et ses montagnes enneigées nous font de l’oeil, alors que nous avons bien chaud ! 

canyon de skazka
canyon de skazka
fairy tale canyon

Il est possible de marcher dans les couloirs naturels formés par la terre, mais tandis que j’escalade tant bien que mal, je m’interroge : la terre semble très friable, et j’espère que nous ne sommes pas en train d’abîmer cette merveille de la nature. Comme beaucoup de pays où le tourisme se développe, les autorités n’ont pas encore limité l’accès aux plus beaux sites naturels… Dans quelques années, le canyon de Skazka sera peut-être visible seulement depuis un belvédère ? 

En tous les cas si vous souhaitez vous y rendre, prenez plutôt n’importe quel taxi pour y aller, et rentrez en faisant du stop ou en négociant un prix avec un kirghiz (la route est fréquentée). Les 20€ proposés par le CBT sont vraiment chers par rapport à la durée du trajet…

canyon de skazka
canyon de skazka

Le Panorama Trail, et la rencontre avec les nomades kirghizes

Première journée de marche

Nous quittons Bokonbaïevo à pied, accompagnés de notre guide Norik, 25 ans, et de son cheval. Nous sommes partis pour 3 jours de marche, laissant un de nos backpacks à la guest house. Nous n’avons rien à porter à part un petit sac pour la journée, ce qui est fort appréciable car il fait bien chaud. Nous nous dirigeons vers les montagnes, laissant la ville dernière nous. Les paysages sont ceux d’une vallée sèche, et ce sont surtout les kirghizes que nous croisons qui donnent de l’intérêt à la marche. 

panorama trail
nomades kirghizistan
nomades kirghizistan

Après une dizaine de kilomètres, nous nous arrêtons pour déjeuner dans une famille. On nous propose du saucisson, du fromage et des cacahuètes, ainsi que du thé et du jus de fruits. Cela manque un peu de verdure 😁 Nous mangeons seuls dans le salon où il fait très froid. A la télé passe un dessin animé en russe, que je regardais dans mon enfance : niveau madeleine de Proust, on ne fait pas mieux ! 

Nous repartons dans un paysage très monotone. Au loin paissent des troupeaux, nous croisons de temps en temps des kirghizes. Le chemin est assez plat, aussi nous avalons les kilomètres facilement. Norik passe du temps sur son cheval, il fait le ramadan et marcher sans boire ni manger par cette chaleur est compliqué pour lui. 

Nous arrivons chez nos hôtes pour la soirée, alors que l’après-midi est à peine entamé. Ils nous servent du thé, des tartines de confiture, et sortent un imagier russe – anglais pour essayer d’échanger avec nous. Un moment super ! Ils nous amènent ensuite vers une yourte dans laquelle ils ont préparé un lit traditionnel, c’est-à-dire un empilement de tapis épais, et plein de couvertures. Nous finissons par comprendre qu’ils nous suggèrent de faire la sieste, suggestion que nous acceptons sans nous faire prier ! 

nuit sous la yourte
nuit sous la yourte

Revigorés après deux bonnes heures de sommeil, nous profitons des dernières heures de la journée en observant ce qu’il se passe autour de nous. Notre hôtesse trait une vache, ses filles jouent au ballon ou avec les chiens et chats. Les hommes rentrent les troupeaux dans un concert de cloches et de bêlements. Norik nourrit son cheval. Je prends des notes dans mon carnet de voyage, tandis que la lumière du jour décline doucement… Nous ne faisons rien, et c’est fort agréable ! 

nuit sous la yourte
nomade
nuit sous la yourte

Deuxième journée de marche

Nous avons dormi sous la yourte, comme des bébés. Écrasés sous un monceau de couvertures, bercés par le bruit des animaux dans la montagne, une nuit parfaite ! Nous quittons nos sympathiques hôtes en direction du fameux « panorama », qui donne son nom au trek… Le chemin est autrement plus pentu que la veille !  

panorama trail

Nous suons violemment dans les montées, sur des chemins de plus en plus étroits, avec une pente de plus en plus forte. Des chevaux en liberté galopent sans difficulté, bien plus à l’aise que nous. On rigole moins que la veille ! Norik est obligé de marcher pour ménager sa monture… 

panorama trail
panorama trail

Arrivés au sommet, voici le fameux panorama ! A vrai dire, rien d’extraordinaire à mon goût… L’immensité bleue du lac Issyk-Kul se déploie à nos pieds, mais on voit aussi distinctement routes et villages. J’ai préféré le paysage quasi lunaire et sauvage auquel nous avons eu droit pour arriver jusque ici ! Après pique-nique, redescente donc. Cette fois il y a des arbres, de beaux sapins touffus. Comme la veille, nous arrivons tôt chez nos hôtes… En avant pour une sieste ! 

trek kirghizistan

Cette famille est beaucoup plus nombreuse, il y a plusieurs couples et différentes générations. Est-ce pour cela que l’ambiance est moins sympathique ? Nous mangeons seuls sous la yourte, servis par une jeune femme très timide. Nous avons presque l’impression de déranger tandis que les hommes sont occupés à monter une yourte. Qu’à cela ne tienne, nous observons les chevaux entravés essayer de se déplacer malgré tout, puis le soleil couchant, avant une nuit tout aussi réparatrice que la veille… 

montage de la yourte

Troisième journée de marche

Cette « journée » consiste simplement à rentrer à Bokonbaïevo, ce qui ne nous prend pas plus de deux heures. Nous occupons notre après-midi à ne rien faire, c’est-à-dire lire sous la couette après une douche réparatrice… Cela a du bon aussi !!! 

Kirghizistan blog voyage

 Notre avis sur le Panorama Trail de Bokonbaïevo

J’ai vraiment aimé les paysages durant les 2 premières journées de marche. D’abord plats et monotones, puis lunaires et pentus, nous avons aussi croisés de nombreux kirghizes éleveurs de bétail, et les observer vaquer à leurs activités habituelles, sans le filtre « fabriqué pour les touristes » était vraiment sympa.

Nous avons aussi très bien dormi sous la yourte, et les repas étaient bons, tant au pique-nique que le soir dans les familles. Nous avons été un peu déçus par notre 2e soirée car la famille était moins accueillante que la première, mais cela doit sans doute varier d’un séjour à l’autre… Enfin, Norik parlait un peu anglais, ce qui ne court pas les rues au Kirghizistan !

Bref, si vous cherchez un trek pas touristique (nous n’avons croisé AUCUN étranger) et pas cher, avec de beaux paysages, foncez !

Où dormir à Bokonbaïevo ?

Nous avons dormi à la guest house Emily, une des maisons les plus modernes que nous ayons vu durant notre séjour, avec tout le confort européen et de supers petit-déjeuners servis sous une yourte dans le jardin. La qualité a un prix : 25€ / nuit. Nous avons été par contre très surpris de devoir payer un supplément pour laisser un de nos sacs durant le trek : nous n’avions pas compris que cela serait le cas… Nous vous conseillons donc de laisser votre sac au CBT si vous partez en randonnée !!

Où manger à Bokonbaïevo ?

Nous n’avons pas gardé un souvenir impérissable des restaurants de la ville, même s’ils étaient tous très corrects… Egalement, peu de restaurants ont un nom anglais ou du moins compréhensible pour les étrangers, contrairement à d’autres villes plus fréquentées, du coup je n’ai pas réussi à remettre la main sur nos adresses préférées… Mais il y a plein de restaurants et de supermarchés dans la rue principale 😉 

Cet article vous a plu ? Donnez-moi un coup de main en le partageant 😉 !

Retrouvez ici d’autres idées pour organiser votre voyage au Kirghizistan. 

On reste en contact ?

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être tenu(e) au courant des nouveaux articles !

Inscription réussie !

Pin It on Pinterest

Share This