Thaïlande

Temples de Bangkok

Math1 comment400 views
bangkok

Lors de mon séjour dans la capitale thaïlandaise, j’ai eu la chance de visiter différents temples seule ou avec Bobo. Ces temples sont tous entourés de jardins magnifiques, de très nombreuses statues, on y croise des moines vacants à leurs activités et des thaïs venus prier… Une véritable immersion dans cette culture passionnante.

Wat Pho, le temple du bouddha couché

Le Wat Pho, situé non loin du grand palais, regroupe un ensemble de petits temples et un édifice bien plus grand abritant une statue de bouddha couché de 45 mètres de long, recouverte de feuilles d’or. Ce site s’étend sur 8 hectares, vous aurez donc de quoi faire. Pour les visites, pensez à un pantalon vous couvrant les jambes (pas de jupe ou short) et un châle pour les épaules. Au besoin, le temple prête de quoi se couvrir aux visiteurs. Egalement, on pénètre pieds nus dans tous les édifices, des chaussures qui se mettent et s’enlèvent facilement sont recommandées !

Wat Pho (bouddha couché) (2)

Sa construction a commencé en 1788 et s’est étendue sur un siècle. La statue de bouddha le représente sur son lit de mort juste avant d’atteindre le nirvana. Il a en effet l’air très zen 🙂

Tout autour du temple se trouvent des galeries avec plus de 400 statues de bouddhas assis. Comme dans les autres temples, la décoration est plutôt chargée, mais les jardins verdoyants donnent de la légèreté au lieu.

En longeant la statue du bouddha couché, les thaïs font tomber des pièces de monnaie dans des vases en métal, par superstition. Le bruit de ces pièces résonne dans tout l’édifice et donne un côté solennel au moment. Certains thaïs agrafent aussi des billets sur des espèces « d’arbres à offrande ».

Moines bouddhistes

Dans l’un des temples du Wat Pho, nous avons eu la chance d’assister par hasard à une séance de prières des moines bouddhistes. Eux s’assoient sur une estrade à gauche tandis que les touristes sont à droites. Ils chantent en continu, c’est assez beau. Vous remarquerez que l’on ne s’assoit jamais avec les pieds en direction du bouddha, cela serait irrespectueux. Un employé viendra vous taper sur l’épaule si vous oubliez cette règle fondamentale 🙂

Wat Pho (bouddha couché)

Wat Pho (bouddha couché) (17)

Cette statue représente explicitement les Européens… Moqueur, vous avez dit moqueur ?

Wat Arun, le temple de l’aube

Le Wat Arun est connu car sa silhouette orne certaines pièces thaïlandaises. Se trouvant sur une des rives du Chao Phraya, c’est par bateau que je m’y suis rendue. L’eau est plutôt boueuse et les buildings de la capitale se fondent au loin dans une brume de pollution… Le début de la ballade ne fait pas vraiment rêver.

Wat Arun (3)

Le Wat Arun a été construit par le roi Taksin à la fin du 18e, alors qu’il fuit la capitale Ayutthaya, conquise par les Birmans, et décide d’installer la nouvelle capitale sur les rives du Chao Phraya.

Ce que j’ai aimé avec le Wat Arun, c’est qu’on peut monter en haut du prang central (tandis qu’on visite « seulement » l’intérieur des autres temples). L’ascension est absolument épique car l’escalier est vertical, avec des marches ultra hautes et des cordes pour s’aider… Pour moi descente… sur les fesses !

 

La silhouette bien connue du Wat Arun

Jardins du Wat Arun

Wat Arun (6)

Détail des jardins du Wat Arun

Wat Phra Kaew, le temple du bouddha d’émeraude

Le Wat Phra Kaew est un immense site constitué de temples et de divers édifices dans l’enceinte du palais royal. Le temple principal est célèbre car il abrite une statue de bouddha de jade, dont les vêtements sont par ailleurs changés deux fois par an par le roi lui-même ! En arrivant, surprise, la statue ne mesure que 75 centimètres et est placée assez haut, elle est presque difficile à repérer vue la déco chargée… Après avoir vu le bouddha couché de 45 mètres de long, on est surpris par la petitesse du bonhomme, contraire à sa notoriété 🙂

Plusieurs légendes entourent cette statue, mais toutes laissent à penser que sa valeur était bien cachée : on raconte qu’elle était recouverte de stuc à sa découverte, ou encore qu’on l’a trouvée dans une autre statue, faite d’argile.

Les murs des temples sont d’or et de couleurs, souvent couverts de statues représentant différents personnages mythologiques hindouistes et bouddhistes. Il est très agréable de se promener dans cet endroit, car grâce à sa taille on arrive à s’échapper de la foule et se retrouver seuls, pour mieux goûter à la quiétude de l’endroit.

Wat Phra Kaew (bouddha d'émeraude) (49)

L’entrée, bien gardée, par des personnages patibulaires mais qui gardent un air… sympathique !

Wat Phra Kaew (bouddha d'émeraude) (57)

Même en y passant une après-midi complète, nous n’avons pas visité l’intégralité des bâtiments du site.

Wat Phra Kaew (bouddha d'émeraude) (48)

Détail

Wat Phra Kaew (bouddha d'émeraude) (29)

Un hommage à l’éléphant d’Asie, symbole en Thaïlande de paix et de prospérité.

En bonus : le White Temple de Chiang Rai

Je ne pouvais pas consacrer un article aux temples sans évoquer le White Temple, bien qu’il ne soit pas à Bangkok mais à Chiang Rai, une ville au nord de la Thaïlande. Contrairement aux temples précédents, la construction de celui-ci est contemporaine de notre époque. Son créateur, Chalermchai Kositpipat (à vos souhaits !), est un artiste thaï célèbre dans son pays. En construisant ce temple, il rendit hommage au roi, tout en faisant un cadeau à sa ville natale.

L’édifice est entièrement blanc, pour symboliser la pureté du bouddhisme, et recouvert de miroirs, ce qui évoquerait l’illumination. Ce qui est certain, c’est qu’il scintille de mille feux au soleil ! L’intérieur du temple est peint de motifs à la fois religieux, mais aussi totalement contemporain comme un Yoda dans un coin… Hélas, les photos étaient interdites à l’intérieur. Les fresques fourmillent de détails et on ne se lasse pas de repérer tous les clins d’œil de l’artiste.

temples

Pas facile de faire LA photo dans ce temple qui est un haut lieu du tourisme dans la région !

temples

Repérez-vous la main bionique ? A gauche les offrandes.

temples

Bien entendu, il s’est mis à faire gris au moment où j’ai commencé les photos 🙂

Si vous pensez passer du temps en Thaïlande, je vous recommande chaudement la ville de Chiang Rai, qui est souvent délaissée au profit de Chiang Mai, sa voisine. Outre ce temple merveilleux, nous y avons passé une excellente soirée à chiner de belles écharpes dans un marché où les négociations étaient menées avec le sourire, puis un très bon repas dans une food court avec plus d’une centaine de stands… Je pense que cette ville a beaucoup à offrir, comme le reste du pays 🙂

1 Comment

Répondre