France

1 semaine après le départ, un roadtrip idyllique ?

Math2 comments675 views
roadtrip pyrenees

Pause fraîcheur aux gorges de Kakuetta

Après avoir roulé quasiment tout au long de notre quatrième journée, nous sommes content de nous poser pour visiter les gorges de Kakuetta. Ces gorges ont été très bien aménagées par un système de passerelles en bois qui circulent au fond du canyon jusqu’à la cascade principale, haute d’une vingtaine de mètres. Ainsi on garde les pieds au sec, au contraire des premiers explorateurs qui cheminaient le long du torrent qui coule au fond !

Kakuetta

L’entrée coûte 5€ pour une balade d’environ 5 km (aller-retour). Pas besoin d’être équipés car on chemine sur des sentiers bien tracés ou sur les passerelles. Très peu de passages difficiles, cette marche ne nécessite pas d’être très sportif,  et j’ai vu quelques personnes en tongs même si pour ma part j’étais confort avec mes chaussures de rando.

La promenade est très agréable car la végétation est luxuriante, le torrent forme de nombreuses petites chutes et est tantôt calme, tantôt violent. Il faisait bien frais, ce qui est agréable quand on subit les fortes chaleurs du mois d’août. La cascade à l’arrivée est très sympa et la mousse perle de petites gouttelettes. En résumé, je dirais que nous avons passé un bon moment, au frais dans un décor sympa, mais il y avait tout de même foule et cela gâchait le côté un peu sauvage du lieu. Cela ne sera donc pas notre plus grand coup de cœur du séjour.

kakuetta

La cascade principale. Si si, il y a foule (mais cela aurait été moins sympa sur la photo 😉 )

kakuetta

Quand ça ne passe pas…

Nous reprenons la route car nous espérons faire notre première « vraie » rando le lendemain, et souhaitons pour cela partir du village de Lescun. Nous faisons une pause à la piscine municipale d’Oloron Sainte-Marie pour douche et lecture en plein air, et descendons ensuite la vallée d’Aspe vers notre objectif.

Nous avions lu que le cirque de Lescun était un des plus beaux des Pyrénées béarnaises et souhaitions faire une rando au pic d’Annie. Sur la route, le ciel est couvert et nous ne voyons pas le panorama extraordinaire que l’on trouve sur les sites de tourisme. Qu’importe, allons à Lescun ! Ce petit village se situe à 900 mètres d’altitude et présente une architecture typique des villages de montagne. Attention, les rues sont parfois très étroites et il peut être difficile de circuler en voiture…

Après une bière sur la place du village, nous partons pour une nuit en pleine nature, à nouveau prêts à cuisiner au réchaud ! Nous gardons un super souvenir de notre nuit à Urepel et avons envie de revivre de tels moments ! Bon, tout ne va pas se passer comme prévu.

Nous montons, montons et finissons par trouver à nouveau un chemin où stationner qui s’écarte de la route, entouré par les bois. Or, je ne sais pas si c’est le silence parfait, la proximité d’une végétation dense tel un mur, les nuages gris qui descendent de plus en plus bas, mais… nous ne sommes pas à l’aise. On flippe carrément !!!! Nous dînons en silence, nous brossons les dents en scrutant les fourrés… Je propose alors à Boris de redescendre dans la vallée pour nous rapprocher de la civilisation. Pas envie de mal dormir moi…

La soirée ayant mal commencé, elle ne peut que mal se finir ! Alors que nous tournons pour trouver un endroit où dormir (pas facile dans un village de cette taille), et que je maudis le moteur qui me semble faire un bruit d’enfer, nous nous perdons et je me retrouve face à un panneau d’interdiction pour les véhicules de plus d’1,60 mètres de large ! Or, je sais que nous faisons 2 mètres de haut, mais aucune idée de la largeur et pôpa m’avait dit avant le départ :

Ne t’inquiète pas, même dans les petits villages ça passe partout !

Bon, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas percuté qu’1m60, c’était vraiment étroit, mais toujours est-il que je me suis engagée dans ce passage qui se rétrécissait, se rétrécissait… Un rétro rayé plus tard, nous nous arrêtons sur un parking (pas très glam) en pente, ce qui nous oblige à changer nos oreillers de place pour ne pas dormir la tête en bas…!

Direction rando ?

fort-de-lescun-1Après somme toute une assez bonne nuit sur notre parking, nous nous levons pour prendre un petit dej avant notre rando au pic d’Annie. Nous essayons d’y croire malgré les nuages, mais le couple très sympa qui possède l’auberge où nous déjeunons nous conseille de laisser tomber en raison de la météo et d’essayer de visiter le fort du Portalet. Construit à l’endroit le plus étroit de la vallée d’Aspe, il devait empêcher l’invasion du territoire français depuis l’Espagne. Cependant il n’eut pas à servir, et joua par contre le rôle de prison politique durant la 2e Guerre mondiale.

Malheureusement pour nous, les 2 créneaux de visites de la journée étaient complets. Toujours sur les conseils de nos hôtes, nous décidons donc d’aller en Espagne chercher le soleil. Hé oui, quand il fait mauvais d’un côté le soleil est souvent de l’autre… C’est la première fois depuis notre départ que nous ne savons pas trop quoi faire, où aller, l’humeur est un peu maussade et la fin de la journée sera rocambolesque : arrivés à Jacca, ville médiévale, nous ferrons une nouvelle éraflure sur la carrosserie dans un parking souterrain. Un peu échaudés par toutes ces mésaventures, nous retournerons en France sans même voir la ville pour nous poser dans une piscine et ne rien faire, afin de repartir d’un bon pied !

En résumé :

  1. A Lescun, nous rayons un rétroviseur et dormons sur un parking en pente
  2. Nous sommes obligés d’annuler notre rando
  3. Plus de places pour visiter le fort du Portalet
  4. Nous éraflons la carrosserie à Jacca

Mais ne vous inquiétez pas, après un après-midi de pause nous repartirons gonflés à bloc pour vivre de supers moments !

Portalet

La caserne et le chemin qui y mène creusé à même la roche

PS : Papa si tu me lis, désolée pour le camion !!!

PPS : la route entre Lescun et l’Espagne passe au pied du fort du Portalet. Arrêtez-vous sur le petit parking juste après avoir dépassé le fort, rien que l’extérieur du bâtiment est impressionnant, creusé à même la roche dans cette vallée plus qu’étroite !

2 Commentaires

  1. Toujours très agréables tes articles, tu arrives parfaitement à nous emmener avec toi!! Merci de nous décrire si bien tes aventures, et même les flops! Le fait que les bruits de la forêt vous aient effrayés au point de faire demi-tour m’a bien fait rire… Mais nombreux parmi nous aurions fait la même chose!
    J’ai hâte de te lire à nouveau.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.