Il y a peu, je cherchais des idées de destinations pour un roadtrip de quelques jours avec mon van, réunissant mes critères habituels : de beaux paysages pour faire de la photo, des espaces naturels sauvages pour me balader, pas trop loin de Paris vu la durée du séjour, le tout le plus loin possible des foules. En prenant des conseils autour de moi, mon choix a fini par se porter sur le Cotentin, et plus précisément sur le littoral !

roadtrip dans le cotentin

Ô mon beau mont

Je quitte Paris sous son habituel ciel grisâtre, direction le sud du Cotentin, avec pour ambition de suivre la côte jusqu’à la pointe de la péninsule. J’ai de jolis noms plein la tête (Vallée de Lude, Pointe d’Agon, Havre de la Vanlée…) et je chante à tue-tête dans mon van, profitant de ma solitude pour passer tous ces tubes vieillissants que j’affectionne. Je pars pour 4 jours en solo, et je savoure ces premiers instants de liberté !

Après un stop pour faire des provisions et ravitailler la bête en diesel, je décide de changer de programme et de pousser jusqu’au Mont Saint-Michel. Bien que j’y sois déjà allée, il me prend l’envie de passer le saluer comme un vieil ami… Et puis c’est tout de même un superbe spot à photos !

roadtrip dans le cotentin

J’arrive dans les environs vers 16h, et trouve rapidement un endroit parfait pour passer la nuit grâce à l’application Park4Night : je m’installe le long d’un sentier côtier, avec vue sur le Mont. Je pars à pieds inaugurer mon trépied et faire des photos en pose longue, puis profite d’un superbe soleil couchant. La température chute brutalement et je n’ai pas de gants, mais je veux prendre des photos tant que la luminosité le permet ! Après une merveilleuse soupe chaude, je file au lit à 21h, prête à vivre au rythme du soleil durant ce roadtrip.

roadtrip dans le cotentin

Le lendemain, je m’éveille heureuse à 10h : la nuit a été excellente et le soleil est là ! Je sors table et chaise sous l’œil d’un poney blanc, et profite de mon petit-déjeuner au soleil alors que nous sommes le 8 mars. Bonheur simple, mais grand bonheur ! Des retraités passent devant mon installation d’un pas sportif et me saluent d’un bonjour joyeux. Je sens que le voyage s’annonce bien !

Promenades cotentines

roadtrip dans le cotentin

Excitée de prendre la route pour le « vrai » début du roadtrip, je plie bagage en direction de la pointe du Groin du Sud. C’est de là que partent la plupart des excursions à pied dans la baie du Mont Saint-Michel (super expérience – guide obligatoire). Aujourd’hui, je vais seulement marcher au bout de la pointe.

roadtrip dans le cotentin
La vue de la pointe du Groin du Sud

Alors que je reviens à mon camion, je croise un autre type de vanlifers : une procession d’une trentaine de voitures de luxe roulant au pas, conduites par des cinquantenaires bedonnants et grisonnants… Pourquoi pas !

Beau comme un camion

Je me rends ensuite en direction de la cabane Vauban, où il y a apparemment une sympathique balade à faire. Après m’être garée sur le petit parking gratuit, je pars au petit bonheur la chance sur le sentier qui semble aller dans la bonne direction, non sans avoir photographié avec mon téléphone l’itinéraire affiché sur le parking. La cabane n’a en elle-même rien d’extraordinaire, aussi je ne m’y attarde pas, et poursuit ma route vers la Vallée de Lude par laquelle je peux faire une boucle.

cabane vauban
roadtrip dans le cotentin
Un ciel menaçant mais sublime durant ma balade

La promenade est très agréable : les ajoncs sont en fleurs, et plein d’oiseaux chantent et vivent leur vie autour de moi, d’une petite mésange bleue à de gros geais colorés, ainsi qu’un rapace non identifié !

vallée de la Lude
La vallée de la Lude
vallée de la Lude

Etre seule en pleine nature procure une sensation de liberté assez incroyable, je profite de chaque instant. De retour au parking, je déjeune (raviolis frais et salade – qui a dit qu’on mangeait mal en camion ?) avant de reprendre ma route jusqu’au Havre de la Vanlée. On y accède par une route submersible bordée de champs grignotés par des moutons, qui ne se gênent pas pour venir gambader devant le camion.

havre de la vanlée
roadtrip dans le cotentin

Le temps est gris et à la pluie, les distances paraissent longues à pied, aussi je reprends la route après une petite demi-heure passée à observer les moutons, direction la pointe d’Agon. Arrivée là-bas, je marche en direction du phare de la pointe, par des petits sentiers sableux. Il y a un parking au pied du phare, mais la balade est tellement sympa ! La marche me prend environ 45 minutes, à observer les trous de lapins et les agneaux qui broutent, ainsi que les catamarans échoués. Le coin me fait penser à mon Bassin d’Arcachon natal, avec ses dunes herbeuses et ses pins. Comme un sentiment d’être à la maison !

pointe d'Agon
pointe d'agon
pointe d'agon

La pluie risque de me rattraper et je veux absolument voir le soleil couchant aux cabanes de Gouville-sur-Mer : je reprends la route ! Hélas, je suis là à temps mais la pluie aussi, accompagnée de violentes bourrasques de vent… La nuit tombe et je comprends que je n’aurai pas le soleil couchant tant attendu. Que faire ? Essayer de cuisiner dans le van sans ouvrir les portes ? Dîner froid ?

Je décide de mettre le cap sur Coutances et sa piscine municipale, où je compte prendre une douche le lendemain matin. Retour à la civilisation, je prends un Mac Donald’s au drive que je mange dans mon camion, sur un parking calme où je vais passer la nuit… La pluie tombe toujours… Loose quand tu nous tiens !

C’est un roc ! … C’est un pic ! … C’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule !

Au réveil : il pleut. Ne pas se laisser abattre. Cap sur la piscine. En sortant de la douche, je vois que j’ai oublié ma serviette. Ne pas se laisser abattre. Un tshirt sale ça sèche super bien ! Je me lave les dents aux lavabos de la piscine (tant que j’y suis…) puis repart à Gouville-sur-Mer dans l’espoir de photographier les cabanes sous une belle lumière. Peine perdue, le ciel demeure gris. NE PAS SE LAISSER ABATTRE !

cabanes de Gouville
Les fameuses cabanes de Gouville-sur-Mer

En route pour le Nez de Jobourg, qui m’a été recommandé plusieurs fois. Mais avant cela, je dégote un super spot pour déjeuner seule au monde, au-dessus de la mer et d’un curieux marais qui la précède. Au loin, la centrale nucléaire de Flamanville. Contraste !

pointe d'agon

Arrivée au nez, je décide de partir « léger » en prenant seulement mon appareil photo, pour une petite marche. Je m’engage sur le sentier et progresse émerveillée. C’est vrai que le lieu est magnifique !

Le Nez de Jobourg est le nom des falaises qui culminent à 128 mètres de haut. Au pied des falaises, il existe plusieurs grottes façonnées par la mer, aux noms très évocateurs : le Trou aux Fées ou la Grotte aux Lions, la grotte de la Petite Eglise. Certaines auraient servi aux contrebandiers… Les grottes se visitent de mi-juillet à mi-septembre pour la modique somme de 5€. Réservation obligatoire (informations ici) ! Le Nez de Jobourg en lui-même est classé réserve ornithologique.

nez de jobourg
C’est un roc ! … C’est un cap ! … Bon je pense que vous avez compris.

Je progresse en suivant le chemin qui monte et descend, colle aux reliefs de chaque avancée de la terre sur la mer. Le paysage est superbe et je n’ai pas envie de faire demi-tour ! J’ai repéré un semblant de route sur Google Maps que j’espère pouvoir rejoindre pour faire une boucle, mais rien n’est moins sûr, et j’ai largement abandonné l’idée de faire une « petite » promenade. Je me sens un peu comme dans le film « 127 heures », seule sur mon sentier sans bouteille d’eau…

Ça en vaut la peine !

Heureusement il ne fait pas chaud, l’après-midi est à peine entamé et la météo est plutôt clémente. Je ne cesse de me répéter « demi-tour au prochain virage », mais je continue à chaque fois, car j’espère tellement faire une boucle… Heureusement, je finis par trouver le sentier que je voyais sur Google Maps après une bonne heure et demie de marche, seule au monde, puis trouver la route qui mène à mon camion. Victoire !

nez de jobourg
La route tant attendue

Après recherches, j’ai suivi cet itinéraire de l’excellent site Visorando. Pour info, sur le sentier qui permet de remonter vers la route, lors de mon passage un panneau indiquait que ce n’était pas la bonne direction… Donc à ne pas prendre en compte !

nez de jobourg
« Ne pars plus jamais sans bouteille d’eau »

Le plus petit port de France

Sur ma route, je croise celle de Port Racine, qui n’est autre que « le plus petit port de France ». 800 m2 abritent les bateaux, qui ne peuvent y accéder que par une entrée de 11 mètres de large… Lors de ma venue, il n’y a donc que des petites barques solidement attachées ! L’endroit doit être sympa à marée haute et au soleil couchant… Mais je n’ai rien de tout ça alors je me lance dans une session photo noir & blanc.

port racine
port racine
port racine

Je trace ensuite ma route vers Cherbourg-Octeville où je passe la nuit sur le port. C’est ici que le roadtrip s’achève ! J’ai rendez-vous le lendemain avec des amis dans les environs pour une journée de ballade à vélo avant de rentrer à Paris. La mer offre un spectacle déchaîné en raison d’une alerte aux vents violents… Nul doute que je reviendrai découvrir les nombreux centres d’intérêts du Cotentin que je n’ai pas eu le temps de visiter !

roadtrip cotentin
roadtrip cotentin

En pratique :

  • Cet itinéraire a été réalisé en 4 jours : départ de Paris un jeudi matin, arrivée à Cherbourg-Octeville dimanche soir. Compter au minimum 4 heures 30 de route pour revenir de Cherbourg-Octeville.
  • J’ai trouvé tous mes spots pour dormir ou faire des pauses sur l’application Park4Night, qui recense les meilleurs lieux dénichés par la communauté des vanlifers
  • J’ai glané la plupart des conseils sur les endroits à visiter dans le super groupe Facebook « We are backpackeuses« . J’ai été conseillée directement par des filles de la région !
  • Combinez cet itinéraire avec les plages du débarquement ! Lisez mon article « 3 jours pour découvrir les plages du débarquement« , qui résume un autre de mes roadtrips.

Cet article vous a plu ? Donnez-moi un coup de main en le partageant 😉 !

On reste en contact ?

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être tenu(e) au courant des nouveaux articles !

Inscription réussie !

Pin It on Pinterest

Share This