J’ai fait la connaissance de Mila et Denni de manière fortuite : ils recherchaient quelqu’un pour assurer le transfert de leurs clés et un peu de ménage entre 2 locations AirBnB. Après tout pourquoi pas, toujours à la recherche de petites astuces pour économiser et voyager plus, je me suis portée volontaire !

De fil en aiguille je découvre leur histoire sur les réseaux sociaux, et je me rends compte que j’avais en fait deux passionnés de voyage à vélo en face de moi… Depuis, nous nous suivons mutuellement online et il faut dire que j’adore les projets de ce couple franco-italien !

Après 6 mois en Europe en guise de premier (!) voyage à vélo, ils retapent aujourd’hui une petite maison italienne pour leur servir de pied à terre, avant de repartir à vélo bien plus loin et plus longtemps… Mais trêve de bavardages, je leur laisse la parole !

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Salut tout le monde ! Nous sommes Mila et Denni, un couple franco-italien. Nous avons quitté nos vies parisiennes pour voyager à vélo. Depuis notre départ, en avril 2017, nous avons parcouru plus de 10 000 km sur nos bicyclettes, autour de l’Europe ! Un mode de voyage qui nous plait particulièrement !

voyage a velo

Vous êtes parti 6 mois à vélo en Europe, était-ce votre tout premier voyage à vélo ?

Eh oui ! C’était un peu dingue quand on y pense. Avoir l’idée de partir pour un tour d’Europe à vélo sans jamais avoir passé une journée sur son deux-roues, ça peut surprendre. En fait, nous avions prévu de nous entraîner, de faire un mini voyage à vélo, mais mon vélo est resté bloqué en Allemagne pendant un mois et demi avant que je puisse le recevoir. Je l’ai reçu le jour même du départ ! Finalement, les jambes sont venues au fur et à mesure. À la fin du tour, nous passions les cols sans trop souffrir (bon un peu quand même) !

Quel est votre pays préféré pour voyager à vélo ?

C’est une question difficile ! En réalité, il y a tellement d’éléments à prendre en compte. Par exemple, les infrastructures et le respect des automobilistes vont rendre le voyage plus ou moins agréable pour nous. En Autriche, nous avions plutôt confiance : les infrastructures cyclables étaient développées, les autrichiens, amateurs de cyclisme et très respectueux sur la route.

voyage a velo

Mais, il y a aussi l’accueil et la générosité des locaux qui rentre en compte. Pour le coup, nous avons adoré l’Albanie (un pays où il y a assez peu de voitures d’ailleurs, donc c’est plutôt chouette à parcourir à vélo) ou encore la Serbie. Nous étions super soutenus par les gens, ça faisait chaud au cœur !

Une anecdote insolite à raconter ?

Oh, il y en a plusieurs ! Comme la fois où nous nous sommes retrouvés à dormir au milieu d’un terrain de foot à l’occasion d’une fête dans un village roumain (on n’a pas beaucoup dormi non 😉 ). Ou encore, lorsqu’un adorable couple nous a laissé les clefs de leur caravane dans un camping pour qu’on puisse dormir…

voyage a velo

Mais celle que j’adore raconter, c’est cette fois où l’on s’est assis dans une cour après avoir passé la frontière entre la Bosnie et la Croatie. Alors que nous étions tranquillement en train de manger, une vieille dame a ouvert sa fenêtre et s’est mise à nous scruter bizarrement. Ma première réaction a été “mince, on est chez elle, ça va barder !”

Elle nous a fait signe de nous approcher puis elle nous a sorti deux verres en plastique super sales et un soda probablement ouvert depuis 3 semaines. On a fait mine d’être super contents (on était très touchés par le geste de toutes manières), puis on a bu. Alors, elle nous a ramené des gâteaux (eux-aussi devaient être ouverts depuis trèèèèès longtemps…). Puis du jambon. Et des pommes. Et du pain… On a dû lui dire stop à plusieurs reprises pour qu’elle ne vide plus son frigo.

voyage a velo

Une grosse galère à raconter ?

Des grosses galères, on croise les doigts, mais on n’en a pas connu ! Des petites oui, des moments bien moins plaisants que d’autres, bien sûr… Mais rien n’était insurmontable. D’ailleurs quand je pense à tout ce que l’on a parcouru à vélo, je me dis que l’on est chanceux.

Il nous est arrivé des petites galères comme en Macédoine par exemple. On s’est perdu dans les montagnes sur une ancienne route délaissée probablement depuis des années. Elle était en si piteux état que l’on n’arrivait plus à faire avancer nos vélos. Persuadés que ça ne durerait pas longtemps (elle ne faisait que 10km), nous nous sommes bornés à continuer.
Bilan : nous sommes arrivés au sommet à la nuit tombée, épuisés, avec une moyenne de 2 km/h, sans réserve d’eau. Nous avons posé la tente, admiré le coucher de soleil et sommes repartis en forme le lendemain !

Quels sont vos projets depuis que vous êtes rentrés ?

Nous sommes “rentrés” depuis seulement début octobre. Enfin, l’un de nous deux est rentré : Denni. Pour ma part (Mila), je découvre tout un nouveau monde, une nouvelle culture et j’apprends une nouvelle langue. Aussi, je dois m’accoutumer au climat ! Nous vivons désormais dans le village d’origine de Denni, dans les Alpes, au nord de l’Italie. Nous devions partir en Australie cet hiver, mais nous avons décidé de rénover une maison pour avoir un pied à terre. Nous irons en Australie plus tard 😉

voyage a velo

Pour continuer à vivre de nos voyages, nous avons monté une petite entreprise. Je fais de la rédaction web et Denni fait de la vidéo. Après avoir baroudé pendant un an et demi, on s’est rendu compte que nous avions besoin de pouvoir rentrer de temps à autre et bosser quelques mois sur nos projets. De plus, comme la maison est assez grande, nous allons probablement ouvrir un gîte d’étape au rez-de-chaussée. Mais rien n’est garanti encore. Nous attendons d’en savoir plus sur la véloroute qui devrait passer devant chez nous avant de mener ce projet !

Avez-vous un autre grand voyage à vélo en préparation ?

À vrai dire, nous en avons même plusieurs. Le hic c’est que nos idées et envies évoluent tout le temps, alors nous ne pouvons pas en parler précisément. C’est un coup à ce que l’on fasse finalement autre chose 😉 ! Pour ce qui est à peu près sûr, nous partirons à priori entre la mi-mai et juin 2019 pour un nouveau grand voyage en Europe. Nous devrions traverser des pays que l’on ne connaît pas encore et rentrer doucement en Italie pour l’hiver.

Pour 2020, nous avons un projet plus grand et nous devrions, si tout va bien, quitter l’Europe (à vélo évidemment 😉 ) pour un voyage un peu différent cette fois.

voyage a velo

Pour suivre toutes les aventures de Mila & Denni, retrouvez-les :

Merci d’avoir accepté de répondre à mes questions et bon coup de pédale sur les routes du monde !

Retrouvez mes autres interviews de voyageurs :

Cet article vous a plu ? Donnez-moi un coup de main en le partageant 😉 !

On reste en contact ?

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être tenu(e) au courant des nouveaux articles !

Inscription réussie !

Pin It on Pinterest

Share This